Return to site

LES 3 CLIPS (VOL.28)

 

ALKPOTE & KATERINE

CHILLA

LORD ESPERANZA

· Paul Arnault

AMOUR (feat. PHILIPPE KATERINE) – ALKPOTE

Très chères mamans.

Quoi de mieux, le jour de votre fête, qu’un nouveau clip de l’Aigle royal Alkpote accompagné de l’homme aux multiples talents, Philippe Katerine ? La connexion entre ces deux personnages s’est d’abord faite grâce à Lomepal qui les a réunis lors d’un Planète Rap devenu culte. Leurs univers, aux apparences totalement différentes, se rejoignent à merveille sur ce titre intitulé Amour. Cette chanson, adressée à leurs mamans, prône la délicatesse et la tendresse à travers la pop mélodieuse de Katerine. Le mélange avec le rap trash et les « ad-libs » cultes de Alkpote est tout bonnement génial.

Le clip est très loufoque, Philippe Katerine se retrouve dans une forêt avec un peignoir, une couche, un serre-tête de renne et un doudou. En plein milieu d’une « baby shower », fête prénatale, les mères raffolent des deux bébés, Alk et Katerine, dans leurs berceaux. Ces derniers vivent à fond leurs rôles, en réalisant des gimmicks de nourrissons. Katerine voit « l’amour partout » quand les « putes » de l’Empereur surgissent. En tenue de bébés, le rappeur enchaine les punchlines en partageant le gâteau avec la jeune femme. On les retrouve en pleins repas de Noël, dans un pull siamois, puis à l’ouverture des cadeaux. Les deux sont gâtés, Katerine pourra jouer avec ses « playmoputes » et Alk va se régaler de « Kinder maxi Pute ».

C’est ainsi que les deux artistes remercient leurs mères pour leur présence. Au milieu de toutes ces injures, la finesse, l’amour et le respect règnent en maîtres.

JUNGLE – CHILLA

Dans ce nouvel extrait de son premier album Mün, Chilla respecte les lois de la jungle et montre sa soif de vaincre. Et quoi de mieux pour une lyonnaise de s’associer au club de football de sa ville ? En effet, Chilla réalise avec Jungle la bande son du dévoilement des nouveaux maillots de la prochaine saison de l’Olympique Lyonnais, confectionnés par Adidas. A côté de la vidéo du club, la rappeuse a tenu à offrir son propre clip tout en plaçant le maillot à quelques reprises.

Le clip est tourné au sein d’un garage automobile. Les différentes lumières et les prises de vues saccadées donnent un effet pour le moins psychédélique. On retrouve d’abord la chanteuse en haut d’une pile de pneus. La prise de vue est en contre plongée, ce qui fait que Chilla regarde de haut la caméra. Cela lui confère une certaine domination, elle a atteint le sommet, à l’image du Roi Lion qui domine la vallée. Suivie par les siens, elle s’impose et montre la voie dans cette jungle. Dans cet environnement, c’est la réussite qui la pousse à continuer : « Quand j’ai plus d’inspi, j’repense aux trophées ». Les plans s’enchaînent et une impressionnante énergie se dégage. On la voit ensuite se filmer en selfie avec un téléphone, et chanter en playback comme de nombreux jeunes le font, ses captures sont directement insérées au clip vidéo. Bref, Chilla s’affirme en reine de cette jungle musicale et 16 Mesures est impatient de découvrir Mün.

AUTRE VERRE – LORD ESPERANZA

A travers un son mélodieux et un clip riche en histoire, que Lord Esperanza parle de l’Amitié, de ses moments de bonheurs aux trahisons et désillusions. Le clip d’Autre Verre se construit autour de trois histoires entremêlées mettant en scène Lord avec trois amis, à trois âges différents. Ils apparaissent d’abord très jeunes, puis ils ont grandi jusqu’à atteindre le moment présent.

Enfants, la petite bande s’amuse avec une caméra et reproduise la scène tirée du film La Haine, pendant laquelle Vincent Cassel joue une confrontation devant son miroir. Lord fait ici un bel hommage au film de Mathieu Kassovitz qui est désormais un classique du 7ème art.

Lord apparait ensuite quelques années plus tard, essayant de s’isoler au milieu d’une soirée entre amis. Il semble perturbé, il jette son verre dans l’évier et serre le poing. La troisième scène témoigne d’une virée en voiture et scooter avec les mêmes amis, devenus adultes. Dans ces trois tableaux, les sourires et le bonheur sont présents dans un premier temps. Mais les tensions ne sont jamais loin.

Après une discorde, le jeune Lord échange des coups avec un autre enfant. Interrompant la soirée, les deux amis s’échangent à nouveau des coups. Enfin au beau milieu d’une clairière, cet ami s’insurge contre Lord. Toutefois, ces discordes entre amis finissent toujours par s’arrêter et ils finissent par se réconcilier. Les blessures font partis de l’amitié. Le rappeur montre dans cet extrait que seules les plus fortes amitiés résistent face aux coups. Certaines sont perdues tandis que d’autres résistent. Ce son mélodieux et poétique s’inscrit très bien dans son nouveau projet Drapeau blanc.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly