Return to site

HYAKUTAKE, TENGO JOHN LA NOUVELLE COMETE DU RAP

LE SECOND PROJET SAPTIAL DE 2018 DE TENGO JOHN

· Clément Damay

                Etoile montante du rap francophone, Tengo John se désigne plus comme une comète du nom de Hyakutake. Confirmant de plus en plus sa technique lyricale et sa manière de découper les prods, le rappeur est cette fois ci de retour avec un nouvel EP intitulé Hyakutake, composé de neuf morceaux qui n’ont pas laissés indifférents 16 Mesures.

Connaître Tengo John

                Théophile Grandadam ou Tengo John est un rappeur originaire du Val-de-Marne né en 1996. Il tire son nom de scène d’un livre japonais de Murakimi où le héros s’appelle Tengo, dont le verlan est Goten, le personnage de la série animé Dragon Ball. John vient quant à lui du prénom Jean en anglais, qui est le deuxième prénom du rappeur. Avant de se faire appeler Tengo John, son nom de scène était Theo Skellington.

                Son premier projet voit le jour en 2013, il s’intitule Arc en Ciel, il devait être suivi par Lanterne en 2014, mais finalement ce projet n’est jamais sorti. Tengo John revient en 2016 avec Près qu’elle, un projet particulier vu qu’il s’agit d’un projet story-telling sur une histoire d’amour nostalgique entre Tengo et une jeune fille grecque, on y retrouve le très bon morceau Penèlopeia . Le projet qui suivra Près qu’elle est Tortue de Jade et dans ce nouveau projet, Tengo John connaitra son premier gros succès avec le morceau Trois sabres qui sera accompagné d’un second volume : Trois Sabres part.II. Par la suite, le rappeur a dévoilé encore un projet N+UV en collaboration avec le beatmaker Ocho avant de dévoiler en ce début d’année 2018 la mixtape Multicolore. Contenant des morceaux comme Trois sabres part.III, Cityzen Spleen avec Prince Waly, Collision avec Eden Dellinger ou encore Tortank, cette mixtape a véritablement projeté le rappeur sur le devant de la scène et a fait élargir son public.

Analyse de Hyakutake

                Tout d’abord, la cover de Hyakutake vient directement créer un lien avec le projet précédant Multicolore, où il était seul et accroupi au bord d’un lac mystique d’une planète d’un système solaire comme s’il était un personnage incontrôlable et dangereux pour connaître la vie en communauté : ce qui explique cette diversité musicale dans cette mixtape comme une non-gestion des sentiments. Dans ce nouveau projet on voit cette comète Hyakutake traverser le ciel. Cette comète a réellement existée en 1996. Le personnage de la cover Multicolore pour être la comète Hyakutake.

                Pour cette analyse, 16 Mesures s’est amusé à créer une histoire autour de ce projet. Hyakutake a traversé le ciel de la Terre la même année que la naissance que Tengo John, donc cela rejoint notre paragraphe précédent, cette comète serait l’arrivée de ce personnage différent sur la planète Terre, que Tengo qualifie d’ « Alien ». Un Alien puissant qu’on ressent dans cette démonstration lyricale et de flow du rappeur dans un morceau où il ne manque pas de faire des références à son passé artistique. Un Alien aussi qui se sent supérieur aux autres dans le morceau OLB pour « On les baise » en compagnie de Cinco. Ce délire très spatial se ressent aussi chez Cinco qui possède un grain de voix presque extra-terrestre mais surtout très différent de ce qu’on a l’habitude d’entendre.

                Mais ce nouvel arrivant sur la planète Terre veut faire comme Tous les garçons et les filles de son âge, tomber amoureux et connaître le bonheur comme dans la célèbre chanson de Françoise Hardy : Tous les garçons et les filles. Une sensation que le rappeur va connaître dans le morceau très entrainant Hale-Bopp 2000. Un morceau vraiment coup de cœur de 16 Mesures qui montre la diversité musicale de Tengo John. Mais cet amour néfaste et destructeur pour le rappeur va le rendre Seul, triste et malheureux. Ce morceau aux allures dépressives montre toute la qualité lyricale de Tengo John. La solitude mélangée à de la tristesse fait rarement un bon mélange et entraine souvent une véritable colère intérieure. Cette colère est exprimée dans le morceau Flex en compagnie de Infinit’ et Prince Waly. Quel morceau ! Tengo John a réuni deux rappeurs très inspirés de la vibe américaine pour un morceau puissant où chacun des rappeurs démontre son talent de kickage, d’autant plus qu’Infinit’ pose d’une manière inédite sur ce morceau. Le problème, c’est que cette rage va s’intensifier dans le morceau Tyson Guts.

                Au bout d’un moment la rage intérieure finit par se dissiper comme dans le cas de Hulk quand il redevient le Docteur Banner. Le morceau Aurevoir va représenter la page qui se tourne pour cette période d’amour néfaste et de rage intérieure. Cet avant dernier titre du projet au couplet unique est un morceau de rupture dont les paroles sont très personnelles et très touchantes. Comme dirait Dosseh dans Putain d’Epoque : « l’amour est poison mortel dont le seul antidote est l’histoire d’amour d’après » et Tengo dans l’ultime et l’incroyable morceau intitulé Mind / L, trouve cet antidote. Un antidote qui pour l’instant permet à cet être venu sur Terre en 1996 de se sentir heureux comme tous les garçons et les filles de son âge qui sont amoureux.

                Pour conclure, ce nouveau projet de Tengo John fait partie pour 16 Mesures d’un des meilleurs projets sortis cette année. Après avoir donné une base solide musicale dans sa mixtape Multicolore en début d’année, Tengo John délivre Hyakutake, un projet beaucoup plus court de neuf titres de qualité, construit autour de cet univers galactique mais surtout avec une maitrise totale de ses neuf morceaux musicalement différents.

3 Punchlines de Hyakutake sélectionnées par 16 Mesures

« C'est pas la peine de s'en mêler, roi des serpents, j'suis l'prince de sang-mêlé, ouais » - Flex

« Tous les jours, je fume plus que la veille, j'me Wiz Khalifi » - Flex – Infinit’

« J'arrive comme parisien à l'OM, fourrer ta dinde à Noël » - Flex – Prince Waly

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly