Return to site

les 3 clips (VOL.16)

 

REMY

SETH GUEKO

LORD ESPERANZA

· Clément Damay

COMME EN SERBIE - RÉMY

La pépite musicale et lyricale du 93 sortira un album en cette année 2019, c’est indéniable. Avec un premier album, C’est Rémy, l’année dernière, Rémy est très attendu. Après avoir dévoilé le morceau Friendzone il y a quelques semaines, qui avait suscité quelques surprises par sa musicalité, Rémy répond à tous ses détracteurs dans le nouveau clip Comme en Serbie.

Entre obscurité et oppression, la prod de Diabi, l’un des grands beatmakers d’Alpha Wann, est complètement matrixante, et qui de mieux que Rémy pour venir la découper avec sa fine plume ? Avec sa sortie, le nouveau morceau fut accompagné d’un clip réalisé par la Fabrique 209. Rémy étant une des figures de la rue et l’un des rappeurs qui la raconte le mieux, c’est en toute logique qu’on voit une partie de son quartier. Entre des chaînes l’emprisonnant ou son enfermement dans un conteneur, un message métaphorique semble se dessiner : celui qu’on empêche véritablement la rue de se développer alors que l’art et le talent s’y promène. La preuve avec Rémy, qu’on retrouve aux côtés de son mentor Mac Tyer tel Luke Skywalker et Ben Kenobi.

SUR LE COEUR - SETH GUEKO

Vous avez remarqué dans le dernier clip de Seth Gueko il y du Ralph Lauren ? Non mais sérieusement qui aurait cru qu’un gang habillé de Ralph Lauren coloré aurait autant d’impact sur la musique ? Caballero & JeanJass ou Alpha Wann, qui portent si bien la marque, ont de quoi être envieux des magnifiques sapes du gang qu’a formé le seigneur barlou.

Comme à son titre, Seth Gueko nous délivre tout ce qu’il a Sur le coeur. Au programme, un clip visuellement très intéressant réalisé par Cedrick Cayla pour CC Films. Mais ce n’est pas tout, que serait un morceau du maître barlou sans quelques punchlines aussi amusantes que fracassantes : « j’préfère habiter le trou du cul du monde qu’un monde de trou du cul » ou encore « j’recherche deux trois vegans pour brouter la pelouse de mon jardin ». Plusieurs années que Seth Gueko est dans le rap-jeu, et il reste indéboulonnable tant il est fort pour se varier. Après son passage au cinéma dans Paradise Beach en compagnie d’autres rappeurs, il a décidé de mettre un terme à sa vie thaïlandaise... Une nouvelle page se tourne pour le rappeur parisien, en espérant qu’il n’oublie pas de nous clipper les chefs d’œuvre de son dernier projet Destroy : Barry White Trash avec Dosseh ou Paris Street avec Jazzy Bazz, Sinik et Flynt.

ILLUSOIRE - LORD ESPERANZA

Poète de ce rap-jeu comme peuvent l’être Georgio ou encore Lonespi, Lord Esperanza signe son retour avec l’annonce de son premier album Drapeau Blanc. Après Polaroïd et Internet qui démontrent toute tout le talent de l’artiste et sa riche musicalité, Lord revient avec un clip magnifique de Romaric Baudoin et un texte profond sur une prod de Majeur Mineur.

A l’inverse du morceau Drapeau Noir de Booba mais plus dans le thème de son Drapeau Noir à lui, le premier titre de Drapeau Blanc fait preuve d’une certaine douceur par l’artiste. C’est sur une poésie certaine : « J'sais pas de quoi sont faits mes rêves mais j'poursuis sans cesse leur ombre », un clip dont l’atmosphère est aussi doux que troublant, et un thème déchirant sur les ruptures amoureuses que Lord Esperanza décide d’emmener ses étoiles dans Illusoire. Cet avant-goût de son premier album qui verra le jour le 24 mai prochain, nous laisse dans une véritable attente de ce dernier en espérant de belles surprises aussi musicales que lyricales.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly