Return to site

Inaccessible,

le nouveau projet de Take a Mic

· Clément Damay

                Kickeur de renom au point d’avoir l’un des meilleurs voir le meilleur freestyle dans Rentre dans le Cercle (ici), mais aussi un très bon mélomane comme il a pu le prouver dans de nombreux morceaux, Take a Mic est une figure incontournable du rap français. Après un premier album qui a divisé son public entre ceux qui le trouvaient incroyable et ceux qui ne l’ont pas compris, le rappeur revient en ce début 2019 avec Inaccessible.

Connaître Take a Mic

                Pour la petite information, le nom de scène du rappeur d’Orly né en 1993, est lié à un souvenir d’enfance. En effet, il a confié au micro de Yard, que lors d’un voyage à New York alors qu’il murmurait les paroles d’une musique que des hommes diffusaient dans la rue, l’un d’eux lui avait tendu le micro en disant « Take the mic », mais timoré, il refusa. C’est ainsi que naquit son nom de scène : Take a Mic.

                Comme expliqué dans l’intro de notre article, Take a Mic est une figure incontournable du rap français à la fois parce qu’il fait partis de ceux qui s’habillent le mieux dans le milieu, mais notamment pour ces talents de kickeurs qui forment le noyau de sa musique. On a pu le voir à l’œuvre dans Rentre dans le Cercle, chez le Règlement, mais aussi sur des sons comme Panda Freestyle, Back to Back Freestyle ou encore Off The Rip Freestyle.  

                Bien qu’il approche de sa vingt-sixième année, le rappeur a une carrière déjà très remplie avec une dizaine de projets. En 2017, après plusieurs projets dont le très bon Evolution en 2015, c’est par l’intermédiaire de l’EP Bipolaire que Take a Mic va connaître sa première grosse explosion notamment portée par 4 Vérités (qu’on retrouve dans la B.O de NBA 2K18, ndlr) et Blessure d’amour, qui s’avère être un de ses plus gros succès. Cette même année, il dévoile aussi Boite noire dans lequel on retrouve Tu l’mérites pas. Ensuite, avant de dévoiler son premier album Avant-gardistes, il a sorti une série de freestyles brulants appelés Strict Minimum. Puis en juin 2018, Take a Mic passe le cap du premier album. Un album dont les retours sont différents, entre ceux qui aiment et ceux qui sont déçus par les surprises musicales qu’il contient. Chez 16 Mesures, cet album avait été vu comme un très bon album et Take avait prouvé par son intermédiaire qu’il pouvait être totalement polyvalent dans son rap comme le prouve les titres : Avant-gardistes, Tout seul, Clientèle, GT ou encore Wai Petit-frère.

Analyse Inaccessible

                Après avoir dévoilé une magnifique pochette où on le voit sortir d’un gros cylindré noir dans une rue parisienne, Take annonce qu’Inaccessible comportera 9 titres. Au premier abord, cet EP semble travaillé comme un véritable album par son homogénéité. En effet, loin d’avoir un projet qui se répète musicalement, c’est un projet où tous les morceaux sont cohérents.

                Pour certaines analyses, 16 Mesures décide d’étroitement lier un film au projet analysé. Dans le cas d’Inaccessible, cela nous a sauté aux yeux de le lier à la Saga des Fast and Furious. En effet, les premiers éléments qui nous ont directement permis le rapprochement c’est la cover mais aussi la présence de punchlines autour de l’automobile tout au long du projet : « J'pilote la Bugatti, sur ma tête ils verront » [Pays Tropicaux] ; « J'suis comme quatre roues motrices, gros j'remonte la pente, Ta pote, c'est un bolide faut qu'elle passe à la pompe » [200KLH] (pour n’en citer que deux, ndlr). Ce rapport à la voiture on l’avait déjà retrouvé dans l’album avec le morceau GT en référence à la Ford GT.

                Le projet démarre sur le titre Terrain, un morceau introductif composé uniquement d’un couplet unique qui établit le bitume sur lequel Take a Mic va rouler et effectuer ses meilleurs coups de volants. A la manière d’un film Fast and Furious, il nous faut quels ingrédients ?

                Tout d’abord, il nous faut de la vitesse et c’est donné dans le monstrueux 200 KLH. Une prod oppressante et majestueuse qu’on pourrait retrouver dans une course poursuite, et puis un débit de flow puissant du rappeur qui montre véritablement qu’il en a sous le capot. Cette volonté d’être le meilleur, de relever des défis et d’obtenir les meilleures pièces de son rap, comme on obtient les meilleures pièces d’une voiture, pour parfaire sa carrière est très propre à Take a Mic et c’est ce qui rend sa technicité admirable comme peut le montrer le très bon morceau Alcantara.

                Bien qu’on ressent une certaine admiration pour le continent américain en faisant des références à des villes californiennes comme Oakland et Calabasas, le véritable but de Take a Mic c’est de faire le meilleur coup et de s’envoler vers les Pays Tropicaux dont figurent Bora-Bora, Bahamas ou Bali, comme le font l’équipe de Dominique Toretto dans la saga. Ce morceau aux saveurs estivales est un de nos morceaux préférés du projet.

                Mais pour réaliser cet exil, il va devoir relever une Mission, cette dernière doit absolument lui rapporter de l’argent comme il l’exprime tout au long du morceau. Un boulot qui pour lui n’a pas de secret comme relève YPDS. Pour remplir cette nouvelle mission, il va falloir qu’il s’arme et quoi de mieux dans le rap que d’avoir pour munition son flow, sa technique, et des textes puissants ? Take les possède dans l’incroyable Shoot.

                Toutes ses missions sont en réalité ses projets, on en compte déjà une dizaine, ce qui est beaucoup pour un rappeur de son âge, et c’est ce qu’on ressent dans Retenu par le temps. Un morceau qui explique sa volonté de réaliser aux mieux les choses, mais une volonté qui est souvent ralenti par certains aléas.

                Enfin, pour cette nouvelle mission qui vient presque un an après son dernier projet, il reste des obstacles à surmonter. Les premiers qui sont donnés de temps à autres dans différents morceaux, ce sont les flics. Mais les principaux obstacles sont présents dans notre morceau préféré du projet : Hors de ma vue. Ce se sont ceux qui l’ont laissé quand il a dû faire face à l’échec, et donc Take garde une certaine méfiance envers ceux qui l’entourent par peur qu’ils le laissent. Même chose dans le second couplet, où il explique la fin d’une relation amoureuse envers une femme qui semble n’être avec lui que par intérêts. A noter que dans ce morceau on a un changement de prod et de flow magnifique, quelque chose qu’on adore chez 16 Mesures.

                Pour conclure, bien que 2019 semble se prédestiner à devenir une année très chargée musicalement, Inaccessible de Take a Mic vient directement s’inscrire dans les meilleurs projets de l’année. Entre des prods monstrueuses, des flows divers, et une puissance dans les morceaux, Inaccessible est venu reconquérir les auditeurs de Take qui ne l’avaient pas forcément suivi sur son premier album. Cet EP prépare un second album, mais nous ne sommes pas à l’abri de retrouver un nouvel EP entre temps voir même une suite de Inaccessible

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly