Return to site

LES 3 CLIPS (VOL.14)

TENGO JOHN & PRINCE WALY & INFINT'

ROMEO ELVIS

DI-MEH

· Spline,Pierre Simon

FLEX - TENGO JOHN & PRINCE WALY & INFINIT’

Ces derniers mois furent riches pour les trois hommes. Après avoir sorti le monstrueux Ma version des faits, Infinit' s’est lancé avec Alpha Wann en tournée. Quant à Prince Waly après avoir dévoilé BO Y Z, le rappeur de Montreuil enchaîne les réalisations vidéo et projette un nouvel EP d’ici la fin d’année. Mais c’est à Tengo John que revient le mérite d’avoir lié ces deux rappeurs que 16 Mesures adore. Ce morceau est issu du projet Hyakutake.

Sur Flex, les trois hommes ont une fois de plus aiguisé leurs plumes pour écrire des belles punchlines. Au-delà des lyrics, la musicalité est de mise grâce à une prod de Oakerdidit mêlant des notes de piano psychédéliques à de grosses basses.

C’est avec un teaser alléchant et des photos du tournage que les MC nous ont mis en appétit. Le clip réalisé par Romain Habousha est dans l’ensemble sombre : alternance de couleurs avec le noir, une scène en slow motion où Tengo se défoule avec un club sur un salon factice. Outre cette ambiance on retrouve Infinit' en Audi, Walygator chez son barber/ami Matthias Chaulet ou encore sur un trône avec une couronne en référence à Notorious Big.

Le clip était attendu et sans surprises les rappeurs ont réalisé une grosse performance, on espère une future collaboration dans un futur projet…

NORMAL -  ROMEO ELVIS

Pour son album Chocolat, le bruxellois a décidé de prendre les choses en main au niveau de la direction artistique, c’est pour ça qu’il s’agit de son premier vrai album étant donné que Le Motel n’est pas présent sur toutes les prods, mais ce n’est que partie remise pour le futur Morale 3.

Le premier extrait de l’album Malade avait divisé le public et beaucoup faisait remarquer la ressemblance avec Lomepal. Le rappeur belge a répondu de la plus belle des manières avec le clip troublant et énergétique de Normal, clip à l’image du morceau. Dedans on retrouve l’artiste abattu par les excès alcoolisés de la veille et perdre complétement pied. On le voit en prise avec ses problèmes et ses addictions qui sont symbolisés par des personnes . Lui veut s’en débarrasser et juste être normal. Le visuel abouti sur un retournement de situation intéressant, à vous de le découvrir. Pour terminer, la prestation de Roméo en tant qu’acteur a été saluée par le public. On a par ailleurs constaté la présence de Prince Waly dans le clip, une future collaboration ?

JEUNESSE – DI-MEH

Membre de la génération dorée suisse avec Slimka et Makala, Di-Meh s’est dévoilé au grand public lors des Planète Rap de Lomepal. Le 10 mai (jeu de mot, ndlr) prochain, comme chaque année depuis 2013, il dévoilera son nouveau projet Fake Love.

Deux mois après le premier extrait, Jeunesse voit le jour sur les plateformes. Le rappeur aligne son flow atypique et déjanté sur une production de Klench Poko, fidèle beatmaker du la SuperWak Clique, collectif de rappeurs émergents suisses. Dans ce morceau, Di-meh apparaît nostalgique de ses années passées lorsque le rap était une passion et un rêve contrairement à maintenant où c’est une réalité. Cependant dans le clip tourné par Leon Satana, un contraste s'opère avec un monde apocalyptique et futuriste. Le clip repose sur énormément de montages simplistes et décalés, avec des plans démentiels de l’espace ou encore quand il ride à travers les météorites venant d’un ciel rouge. En effet, il met en avant sa deuxième passion : le skate. On l’aperçoit à plusieurs reprises sur sa board, mais également vêtu de sapes de skateur. Le retour à sa jeunesse serait alors une vision du Di-meh du futur, résidant d’un monde connecté et apocalyptique, sur sa vie actuelle. Ce magnifique clip rappelle que la Suisse prend une place de plus en plus importante dans le rap francophone.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly